Liszt Macabre

Une virtuosité de l’effroi : comme ses contemporains écrivains, peintres et musiciens, Liszt fasciné par le macabre et dépeint les terrifiantes visions de l’horreur et de l’Enfer en dépassant l’utilisation traditionnelle du piano. Dans la Danse des morts, Pensée des morts, Funérailles et Mephisto-Walzer, sa virtuosité démoniaque est au service d’un imaginaire romantique gothique et fantastique. Convoquant le Dies irae et les fresques médiévales où l’on entend les squelettes danser et la mort faucher les têtes, il n’oublie pourtant jamais d’évoquer l’espérance de la foi chrétienne.

DISPONIBLE SUR 

AMAZON

FNAC

SPOTIFY

DEEZER

Concerto pour piano en Fa Mineur: I. Lento – Allegro

Nathanaël Gouin, Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Jean-Jacques Kantorow
De l’album Lalo: Concertante Works for Violin, Cello & Piano

Ravel & Canal: Sonates pour violon et piano

Guillaume Chilemme & Nathanaël Gouin
Ravel Canal Album 2013